Jobintree
Recherche par mots clés

Recherche par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Modèle DISC


Le modèle DISC de Marston a été développé pour comprendre et décrire le comportement
humain. Il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas de mesurer la personnalité.

 

Le modèle DISC de Marston est fondé sur deux perceptions de l’individu :
1. L’environnement est perçu comme amical ou hostile
2. L’individu se perçoit lui-même comme plus fort ou plus faible que l’environnement.


Lorsque Marston parle de l’environnement, il désigne tout ce qui est extérieur à l’individu. Cela comprend les autres personnes, les événements, les circonstances et les impératifs d’une situation, y compris les conditions météorologiques par exemple. La perception que l’individu a de son entourage est également influencée par des facteurs génétiques. Reposant sur le patrimoine génétique et les expériences de vie précoces, la personnalité de base se forme très tôt dans l’existence. C’est l’ensemble de l’individu, y compris ses caractéristiques génétiques et sa personnalité de base, qui réagit à l’environnement. Ces réactions sont identifiées comme la Dominance, l’Influence, la Stabilité et la Conformité. Elles sont souvent appelées caractéristiques observables parce que l’individu lui-même mais aussi les autres peuvent les remarquer.


Ce que décrit le DISC : 

L’outil DISC décrit comment les êtres se comportent quand ils réagissent à leur environnement. Cela donne un aperçu précieux de notre comportement et de celui des autres. Dans le modèle DISC de Marston, l’individu perçoit son environnement soit comme amical, soit comme hostile. Les individus ayant beaucoup de D et/ou de C dans leur style de comportement considèrent souvent l’environnement comme hostile. Ils voient des défis, des obstacles et des pièges possibles dans tout ce qu’ils entreprennent. Les personnes ayant beaucoup de I et/ou S considèrent souvent l’environnement comme amical. Ils voient des relations chaleureuses et amusantes entre les gens, et la possibilité de réussir ce qu’ils entreprennent. Aucune de ces manières de voir n’est bonne ou mauvaise, elles sont simplement différentes. La perception de l’environnement est souvent rapide et automatique. La différence entre les interprétations peut être infime, mais elle existe. Ce sont des façons différentes de voir la même situation. Chaque vision ajoute des nuances et des impressions à la situation, qui n’existeraient pas si tout le monde voyait le monde pareillement.

 

Le deuxième volet du modèle DISC de Marston est la perception que l’on a de soi même comme étant plus fort ou plus faible que l’environnement, c’est-à-dire le degré de contrôle ou d’influence que l’individu croit avoir sur la situation, les autres personnes ou les événements. Les gens ayant beaucoup de D et/ou de I dans leur style de comportement se considèrent plus forts que l’environnement.

 

Ils pensent qu’ils peuvent atteindre leurs objectifs par leur seule obstination ou par une persuasion amicale. Les individus ayant beaucoup de S et/ou de C se voient plus faibles que l’environnement. Ils pensent qu’ils peuvent atteindre leurs objectifs en coopérant avec autrui ou en suivant les règles établies. Aucun n’a tort ni raison.