Jobintree

audioprothésiste

Ce spécialiste de la prothèse auditive intervient sur prescription d'un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Pour mettre en place une aide auditive, l'audioprothésiste a besoin de plusieurs rendez-vous, correspondant à différentes étapes : choix de la prothèse, adaptation, délivrance de l'appareil, contrôles réguliers. Cette profession est actuellement en plein essor.

Cours d'Anglais à partir d'1€/jour 24h/24

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour audioprothésiste :

Vie professionnelle

Des demandes en attente
Actuellement, plus de 4 millions de Français souffrent de déficience auditive, mais seuls 600 000 d'entre eux sont appareillés... Par ailleurs, avec le dépistage de la surdité de plus en plus précoce et le vieillissement de la population, autant dire que les 2 352 audioprothésistes en activité ne manquent pas de clients potentiels !
Des régions déficientes
Si les emplois sont encore peu nombreux dans le secteur hospitalier, tous les jeunes diplômés trouvent un emploi sans difficulté. À l'exception de l'Île-de-France ou du Sud, certaines régions manquent encore d'audioprothésistes.
Salaire du débutant
De 1280 à 1800 euros brut par mois.

Conditions de travail

Une clientèle de tout âge
Généralement, l'audioprothésiste s'occupe d'une clientèle âgée de plus de 50 ans. Mais son public concerne aussi les malentendants de naissance ou les personnes jeunes subissant une perte de l'audition.
Expliquer et rassurer
Ce professionnel dialogue non seulement avec le patient mais aussi avec son entourage. Il leur explique le fonctionnement de la prothèse auditive, les interroge sur les besoins ou les gênes de la personne appareillée. C'est donc un métier où les contacts humains sont très importants.
Indépendant ou salarié
L'audioprothésiste travaille en tant qu'indépendant ou au sein d'un groupement de centres de correction auditive. Il peut également être salarié d'un centre d'audioprothèses ou encore exercer dans un institut spécialisé pour l'appareillage de l'enfant et la rééducation.
Avec d'autres professionnels
Autonome, l'audioprothésiste exerce en collaboration étroite avec le médecin traitant, auquel il transmet les résultats des évaluations auditives. Les échanges sont fréquents avec les orthophonistes, les éducateurs... L'évolution technique des prothèses nécessite de se tenir informé et formé en permanence.

Compétences

À l'écoute des technologies
La compétence technique fait partie des principales qualités requises pour ce métier, tout comme la maîtrise de l'outil informatique. Mieux vaut ne pas être hermétique aux nouvelles technologies, de plus en plus utilisées dans la fabrication des prothèses. La minutie et la précision permettent par ailleurs de réaliser une prothèse parfaitement adaptée.
Psychologue...
Face à une clientèle qui rencontre des difficultés pour communiquer, il faut faire preuve de tolérance, de patience et de psychologie. Autant de qualités pour expliquer à des personnes, souvent inquiètes, le fonctionnement de leur appareil, pour les rassurer et les préparer à accepter leur prothèse. Le sens de l'esthétique peut se révéler également important lors de l'appareillage.
... et commercial
Dans le cas d'enfants déficients auditifs, une certaine imagination et une grande disponibilité sont nécessaires. Dernière compétence utile : la fibre commerciale ! L'audioprothésiste travaille en effet pour des clients et réalise des ventes...

Nature du travail

Mesurer l'audition
Lors d'une première visite, ce spécialiste installe le patient dans une pièce insonorisée avec un casque sur les oreilles pour mesurer son seuil auditif. Grâce à des appareils spécialisés, il obtient alors une courbe d'audition appelée audiogramme. Cette dernière lui permet d'évaluer la gêne subie par son patient.
Aider à choisir la prothèse
En fonction du défaut auditif constaté, l'audioprothésiste appareille ou non la personne. D'abord, il lui présente différents types de prothèses et leurs caractéristiques techniques, ainsi que leur coût. Puis, il prend l'empreinte du conduit auditif pour réaliser un embout sur mesure et effectuer un test.
Suivi et entretien
Viennent ensuite les étapes de fabrication et de mise au point de l'appareil auditif sur le patient. Des réglages et des tests permettent de vérifier l'efficacité de la prothèse. Après une période d'adaptation, l'audioprothésiste revoit régulièrement le patient pour suivre l'évolution de son audition, régler des problèmes de confort, etc. Il contrôle aussi l'appareillage d'un point de vue technique (changement des piles, nettoyage...).

Formation pour accéder au métier

Bien que se préparant en 3 ans après le bac, le DE est un diplôme à bac + 2. Il se prépare dans l'un des 5 centres de formation, après réussite à un concours d'entrée.
Niveau bac + 2
• Diplôme d'État d'audioprothésiste.