Jobintree

grutier
conducteur de grues

Du haut de sa grue, le grutier approvisionne en matériaux les ouvriers du chantier. Dans le domaine du bâtiment ou du génie civil, ses missions sont variées. Il est aussi responsable de l'entretien de son engin. Les mesures de sécurité sont drastiques. Le grutier doit être consciencieux et ne pas souffrir du vertige. Un métier qui offre de nombreux débouchés.

Perdu en anglais ? Prenez des cours adaptés à votre métier !



Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour grutier :

Vie professionnelle

Des besoins importants
Les besoins sont importants. Les entreprises se trouvent face à une pénurie de jeunes grutiers, à cause des départs à la retraite. C'est donc un métier porteur dans le secteur du BTP.
Surtout les grandes entreprises
On dénombre environ 300 employeurs parmi lesquels les dix plus gros réalisent près de la moitié des travaux et emploient, en moyenne, près de 50 grutiers, alors que la plupart des employeurs en emploient un ou deux.
Dans les ports
Les grutiers peuvent aussi être embauchés dans les entreprises de levage ou dans les ports. Dans un port, ils peuvent travailler en tant que débardeurs assurant le chargement et le déchargement des marchandises à bord des navires.
De plus en plus puissants
Au début, le grutier commence sur des grues de faible tonnage, en binôme avec un chauffeur expérimenté. Puis, il accède à des machines plus puissantes, les charges pouvant aller jusqu'à 120 tonnes. Avoir exercé un premier métier dans le BTP peut être un plus pour avoir une connaissance globale des chantiers.
Salaire du débutant
À partir du Smic.

Conditions de travail

Missions sortant de l'ordinaire
Le métier est loin d'être monotone. Le grutier travaille sur des chantiers aussi différents que des constructions résidentielles ou des travaux de génie civil (ponts, viaducs, barrages, etc.). Il peut aussi être amené à sortir un chalutier de l'eau, à remettre un train sur ses rails ou encore déplacer de petits avions. Il peut utiliser différents types de grues : camion-flèche, grue automotrice, grue télescopique, grue conventionnelle sur camion ou sur chenilles.
À l'extérieur par tous les temps
Le grutier travaille toujours à l'extérieur, très haut perché. Ce qui veut dire qu'il doit supporter les intempéries. Et le vent peut être violent. Au-delà de 72 km/h, il faut stopper l'engin, le mettre en girouette et quitter son poste. D'ailleurs, le grutier doit prendre connaissance quotidiennement des conditions météorologiques. Enfermé dans sa cabine (2 m2 environ), il peut parfois éprouver une certaine solitude.

Compétences

Consciencieux et responsable
Une obligation de sécurité absolue pèse sur ses épaules lorsqu'il effectue les réglages de sécurité. Ce professionnel doit être consciencieux, responsable et doit avoir une bonne appréhension des risques du chantier.
Aptitudes physiques
Le grutier doit avoir une excellente vue et une bonne coordination des mouvements. Il doit aussi savoir prendre des décisions rapidement, savoir gérer son stress et être d'un calme olympien.
Pas le vertige
Au sommet de sa grue, le grutier ne doit pas souffrir de vertige : il travaille souvent à plus de 60 mètres de hauteur, la grue peut parfois osciller. Mais il a une vision du chantier à 360° et un point de vue imprenable.

Nature du travail

Approvisionner le chantier
Le grutier approvisionne en matériaux les différentes parties du chantier. Du haut de sa cabine, il communique avec les chefs d'équipe par radio afin de répartir tous les matériaux nécessaires à la construction : il distribue le plâtre, les parpaings et les briques sur des palettes, les bennes remplies de béton et les éléments préfabriqués. Il déplace aussi les armatures pour le béton armé, les rails d'acier...
Gérer le levage de A à Z
Sur un chantier, le grutier doit gérer son engin du début à la fin. Il doit amener la grue sur le chantier. Une fois sur place, il vérifie l'état du terrain, le poids des charges à lever. Il décide du nombre de contre-poids nécessaires. Il doit ensuite caler la grue au bon endroit pour effectuer le levage dans les meilleures conditions de sécurité.
Entretenir la grue
Le grutier est responsable de l'entretien de la grue, de la vérification des freins et des sécurités ainsi que du serrage des boulons. Il détecte les pannes mécaniques et électriques, effectue les réparations ou fait appel à un spécialiste. Il doit toujours garder à l'esprit que le bon fonctionnement de sa grue est indispensable pour garantir l'avancement des travaux et la sécurité de tous sur le chantier.

Formation pour accéder au métier

Pour devenir chauffeur grutier, le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité est obligatoire (CACES). • Le CACES n'est pas un diplôme, c'est un examen qui valide le savoir-faire du candidat. Il est accessible aux débutants. Il faut être âgé d'au moins vingt et un ans et posséder le permis poids lourd. Une formation préalable se déroule en 10 jours au minimum (4 de théorie, 6 de conduite intensive) et doit être agréé par le CNAMTS (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés). Vous apprendrez à manoeuvrer les machines sur un chantier et dans la circulation. Vous devrez aussi assimiler les règles de sécurité indispensables dans ce métier et les différents paramètres (topographie, poids...) à prendre en compte avant d'effectuer un levage. • Il existe d'autres formations : le CAP conducteur d'engins de travaux publics ou les titres professionnels (TP) de conducteur de grue mobile et de conducteur de grue à tour délivrés par le ministère de l'Emploi. Mais il faudra quand même passer le CACES.