Jobintree

libraire

Le libraire n'est pas un simple commerçant. Il doit conseiller sa clientèle et lui faire partager son goût de la lecture. Passionné par les livres, il se tient parfaitement au courant de l'actualité littéraire. Polyvalent quand il tient sa propre librairie, il est souvent plus spécialisé lorsqu'il est employé dans le grand commerce. Administrateur avisé, gérant factures et commandes, il ne recule pas devant l'effort physique quand il s'agit de réceptionner les cartons de livres !

Cours d'Anglais à partir d'1€/jour 24h/24



PROFESSION LIBRAIRE

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour libraire :

Vie professionnelle

Vendeur avant tout
Quel que soit son niveau de formation, l'apprenti libraire débute le plus souvent sa carrière en tant que vendeur. Avec de l'expérience, il peut ensuite devenir vendeur qualifié, puis responsable de rayon. Il pourra alors avoir la responsabilité des achats de livres.
Créer son emploi...
Les perspectives d'évolution de carrière restent réduites. La création, le rachat ou la rénovation d'une librairie nécessitent un lourd investissement financier. Il faut, de plus, pouvoir résister à la rude concurrence de la grande distribution, des librairies-papeteries, des maisons de la presse, des clubs et soldeurs, de la vente par correspondance (41 % des ventes de livres), de l'internet...
Salaire du débutant
1260 euros brut par mois pour un libraire salarié.

Conditions de travail

Employé dans une librairie
Le libraire peut travailler dans un magasin généraliste ou consacré à un domaine précis : jeunesse, religion, art, BD, jardinage, etc. Dans une grande surface spécialisée, il est affecté au rayon livres. Quelques grandes enseignes (librairies-papeteries, maisons de la presse) ont un rayon livres suffisamment développé pour employer plusieurs libraires qui se répartissent alors les tâches selon la spécialisation de leur rayon.
Installé à son compte
Un libraire à son compte travaille souvent seul. Il doit donc être polyvalent. Critique littéraire, commercial, acheteur, gestionnaire, à ses heures : il multiplie les casquettes. Ses horaires sont souvent très lourds.
Des périodes surchargées
Si certaines périodes de l'année peuvent être relativement calmes, celles des fêtes annoncent au libraire un surcroît d'activité. Souvent debout, il doit réceptionner les commandes passées, les installer en magasin, échanger les livres reçus en double, conseiller un client indécis...

Compétences

Une bonne culture générale
Pour devenir libraire, il ne suffit pas d'aimer lire. Une bonne culture générale et un intérêt constant pour l'actualité du livre est essentiel pour sélectionner les livres et conseiller les lecteurs de manière pertinente.
Le sens du commerce
À son compte, un libraire doit aussi avoir des compétences en comptabilité-gestion pour équilibrer ses comptes et un solide sens du commerce pour fidéliser ses clients. Des qualités personnelles telles que le goût des contacts, la disponibilité, le dynamisme et la résistance physique se révèlent également indispensables.
Un commerçant citoyen
Pour faire connaître son commerce, le libraire est amené à s'impliquer dans la vie de son quartier ou de sa ville. Il peut le faire en travaillant avec les associations, des établissements scolaires ou des bibliothèques...

Nature du travail

Sélectionner les ouvrages
Travaillant en étroite collaboration avec les maisons d'édition, le libraire reçoit régulièrement leurs représentants. Il sélectionne et commande auprès d'eux les livres qui correspondent le mieux à sa clientèle. Toujours au fait des dernières publications grâce à la presse, aux salons et aux émissions littéraires, il sait faire son choix parmi les nouveautés.
Gérer le stock
Administrateur et intendant confirmé, il assume toutes les tâches liées à la gestion des stocks (commandes, inventaire, retour des invendus...) même si le prix de vente des livres lui est imposé. Mais son rôle ne s'arrête pas : il doit réceptionner les cartons de livres, les déballer, les trier et les disposer dans les rayons et sur les tables de la librairie pour les mettre en valeur.
Conseiller, animer
Certains libraires font des chroniques sur les dernières sorties pour aider le lecteur à faire son choix. Ils peuvent aussi organiser des rencontres ou des séances de dédicace avec les auteurs pour animer leur espace de vente. Car le libraire exerce un rôle fondamental d'accueil et de conseil. Ses connaissances littéraires et culturelles sont déterminantes pour orienter la clientèle et la fidéliser.

Formation pour accéder au métier

Aucun diplôme n'est exigé pour exercer la profession de libraire, mais culture littéraire et sens commercial sont indispensables. La fonction tend à exiger un niveau d'études correspondant à un bac + 2. Des formations sont dispensées dans le cadre de l'université ou d'organismes professionnels.
Niveau CAP
• CAP employé de vente spécialisé, option produits de librairie-papeterie-presse.
Niveau bac
• BP libraire : très apprécié des employeurs, il se prépare en alternance pendant 2 ans à l'Institut national de formation de la librairie (INFL) de Montreuil ou à l'Institut supérieur des métiers de Laval. L'INFL prépare aussi au CAP employé de vente spécialisé, option produits de librairie-papeterie-presse en apprentissage. • Formations du centre de formation de la chambre de commerce et d'industrie de Lyon (CFCL) : vendeur en librairie; libraire multimédia; vendeur responsable de rayon (bac + 1).
Niveau bac + 2
• DUT information-communication, option métiers du livre et du patrimoine pour accéder à des emplois de responsable de rayon et créer sa librairie.
Niveau bac + 3
• Licence pro lettres, langues et sciences humaines, métiers de l'édition, spécialité librairie et métiers du livre (Mulhouse); métiers du livre et multimédia (Paris 10-Nanterre);