maître nageur sauveteur
animateur d'activités aquatiques,  éducateur d'activités aquatiques,  éducateur des activités de la natation,  moniteur de natation

Le maître nageur sauveteur surveille un lieu de baignade et encadre des activités aquatiques et de natation. Il veille à tout moment à la sécurité physique et sanitaire des baigneurs. Au besoin, il prodigue les techniques de soins ou de réanimation appropriées. Il entraîne parfois des jeunes en vue de compétitions. Ces professionnels exercent surtout dans les piscines municipales : ils représentent 80 % des effectifs des éducateurs sportifs territoriaux.

Perdu en anglais ? Prenez des cours adaptés à votre métier !



Maitre nageur sauveteur

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour maître nageur sauveteur :

Vie professionnelle

Passer le concours d'ETAPS
Les politiques actuelles renforcent les besoins en personnel qualifié, avec des embauches de plus en plus fréquentes en CDD ou sur des vacations. Certaines collectivités peinent à recruter sur les postes d'ETAPS (éducateur territorial des activités physiques et sportives), accessibles sur concours. Les maîtres nageurs sauveteurs occupent 80 % de ces emplois avec presque autant de femmes que d'hommes.
Gérer sa carrière
Tous les 5 ans, le maître nageur sauveteur doit réviser son diplôme en passant le CAEPMNS (certificat d'aptitude à l'exercice de la profession). Selon ses qualifications, il peut encadrer des compétiteurs dans d'autres disciplines : triathlon, pentathlon, nage en eau libre, natation avec palmes... Avec de l'expérience, il peut évoluer vers d'autres emplois : chef de bassin, d'établissement de bain ou directeur d'installations nautiques, par exemple.
Salaire du débutant
Smic (pour un éducateur territorial des APS, 1er échelon).

Conditions de travail

En piscine municipale...
Au nombre d'une dizaine de milliers, les maîtres nageurs sauveteurs exercent principalement dans les piscines municipales. Les communes peuvent les mettre à la disposition des écoles pour y enseigner la natation. Une mission qui répond à de forts enjeux nationaux (prévention des noyades, opération savoir nager).
... ou en club sportif
Les autres travaillent dans les clubs affiliés à la Fédération française de natation, mais aussi dans les parcs aquatiques, les hôtels, les campings, les centres de remise en forme, de rééducation ou de thalassothérapie. L'activité libérale est également possible.
Rythmes variables
Un planning soumis à une grande amplitude horaire et hebdomadaire, et organisé par roulements, caractérise cette activité. Les maîtres nageurs sauveteurs qui entraînent des sportifs en club exercent souvent à temps partiel, en soirée et le week-end pour les championnats. Dans les piscines couvertes, le bruit propagé sur l'eau peut atteindre un niveau élevé mais la perte d'audition reste faible. Les normes chimiques en vigueur réduisent les risques d'irritations respiratoires liées au chlore. L'exposition à la chaleur est aussi réelle, en milieu fermé comme en extérieur.

Compétences

Réactivité et sang-froid
Le milieu aquatique comporte des risques. Plusieurs centaines de baigneurs peuvent évoluer dans une piscine, notamment le week-end, sous la responsabilité du maître nageur sauveteur. Réactif et consciencieux, résistant au stress, il est capable d'assurer seul ses missions de surveillance et de secours. En cas d'accident grave, sa responsabilité peut être mise en cause.
Toujours en forme
Ce professionnel maintient son niveau technique par une pratique régulière dans sa discipline sportive et une bonne hygiène de vie. Son physique d'athlète n'a rien d'étonnant ! Une bonne vue et une ouïe fine sont également nécessaires pour repérer immédiatement les incidents.
À l'aise avec tout public
Enfants, bébés nageurs, femmes enceintes, seniors, personnes en situation de handicap... Le maître nageur sauveteur est au contact de publics variés, notamment dans les piscines municipales. Patient et compréhensif, il sait mettre en confiance les apprentis nageurs, quels que soient leur âge et leur niveau.

Nature du travail

Veiller à la sécurité des baigneurs
Sur les plages, au bord des piscines et des plans d'eau surveillés, le maître nageur sauveteur veille à tout moment à la sécurité physique et sanitaire des baigneurs. Y compris avant leur arrivée : mise en place des lignes d'eau, vérification de l'état des toboggans ou pontons, contrôle quotidien du matériel de sécurité, gestion du poste de secours, alerte sur une anomalie dans la qualité de l'eau... À tout moment, il est prêt à secourir un baigneur victime d'un malaise ou un véliplanchiste en difficulté. Au besoin, il prodigue les techniques de soins ou de réanimation appropriées.
Apprendre à nager et entraîner
Cet éducateur sportif encadre des apprentis nageurs : entrée dans l'eau, déplacements, équilibres, immersions... Il leur enseigne le crawl, le dos, le papillon et la brasse, avec les plongeons et virages correspondants. Il entraîne parfois des jeunes en vue de compétitions dans diverses disciplines : natation course, natation synchronisée, plongeon, water-polo...
Apporter du bien-être
Baignades en parc aquatique, aquagym ou aquafitness, leçons prénatales, activités d'éveil chez les plus petits... Le milieu aquatique, aux multiples vertus, lui permet d'encadrer une large palette de pratiques dans un objectif de détente, de forme ou de bien-être.

Formation pour accéder au métier

Le titre de maître nageur sauveteur est délivré aux titulaires du BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) activités aquatiques et de la natation ou du CS (certificat de spécialisation) sauvetage et sécurité en milieu aquatique associé à certaines mentions du DEJEPS (diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) perfectionnement sportif et du DESJEPS (diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) performance sportive. Certains diplômes de la filière STAPS (DEUST animation et gestion des APS, licences entraînement sportif...) comprennent une unité d'enseignement sauvetage et sécurité en milieu aquatique. Ces diplômes permettent d'exercer à titre rémunéré dans le secteur privé. Pour devenir ETAPS ( éducateur territorial des activités physiques et sportives), il faut réussir un concours. Le BNSSA permet de surveiller et de porter secours, sous la responsabilité d'un maître nageur sauveteur, mais pas d'enseigner. • BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) • BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) activités aquatiques et de la natation • DEJEPS (diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) performance sportive mention natation course, natation synchronisée, water-polo ou plongeon • DEUST (diplômes d'études universitaires scientifiques et techniques) animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles • DESJEPS (diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) perfectionnement sportif mention natation course, natation synchronisée, water-polo ou plongeon • Licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) entraînement sportif (avec une spécialité natation) • Licence pro activités aquatiques ou AGAPS (animation et gestion des activités physiques et sportives) parcours natation