manipulateur en électroradiologie médicale
manipulateur-radio,  manipulateur ERM

Le manipulateur en électroradiologie travaille sur prescription médicale et sous le contrôle d'un médecin-radiologue. Sa compétence : effectuer des examens d'imagerie médicale. En radiodiagnostic, il utilise la radiologie, le scanner, les techniques d'imagerie par résonance magnétique. En radiothérapie, il irradie avec précision la partie du corps à traiter. La profession offre des débouchés assurés.

Perdu en anglais ? Prenez des cours adaptés à votre métier !



Devenir Manipulateur d’électroradiologie médicale

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour manipulateur en électroradiologie médicale :

Vie professionnelle

Activité salariée
On dénombre actuellement environ 25 000 manipulateurs en électroradiologie médicale. 85 % d'entre eux travaillent dans les services d'imagerie médicale, en hôpitaux ou en cabinets privés. 15 % sont en services de cancérologie, soins par radiothérapie, médecine nucléaire. Les emplois se situent dans les hôpitaux, les centres anti-cancéreux, les départements d'imagerie médicale (radiologie conventionnelle et numérisée, scannographie, imagerie par résonance magnétique nucléaire, échographie, médecine nucléaire).
Faible taux de chômage
À côté des services de radiothérapie des établissements publics et privés, les manipulateurs-radio travaillent également en dispensaires, centres de dépistage et de médecine préventive. La profession connaît un faible taux de chômage. La demande en examens médicaux et l'augmentation des cabinets privés offrent de bonnes perspectives d'emploi pour les jeunes diplômés.
Évolutions possibles
Après quelques années de pratique à l'hôpital, le manipulateur-radio peut encadrer un service ou enseigner dans une école paramédicale. Le secteur industriel spécialisé dans le domaine de la radiologie lui offre aussi des débouchés. Ses compétences trouvent place dans les services techniques ou commerciaux de ces industries.
Salaire du débutant
Smic (en début de carrière hospitalière).

Conditions de travail

En duo avec le médecin
Ce métier s'exerce sous l'autorité et en étroite collaboration avec un médecin radiologue. Grâce à ses compétences techniques, le manipulateur participe à l'élaboration du diagnostic. Ainsi, il transmet ses observations et les résultats des examens au médecin radiologue responsable de l'interprétation et du compte rendu écrit.
Une attention particulière
L'utilisation de diverses techniques d'émissions de rayons, le recours à la médecine nucléaire et à des produits parfois dangereux, nécessitent une vigilance constante. Pour éviter la toxicité et les risques d'irradiation liés à l'emploi de ces appareillages, les consignes et normes de sécurité doivent être scrupuleusement respectées.
À l'hôpital ou en cabinet
En milieu hospitalier, la continuité des soins impose le plus souvent une présence du service de radiologie 24 heures sur 24, samedis et dimanches compris, surtout en service d'urgence. Le manipulateur-radio effectue son service en équipe travaillant par rotation, selon un emploi du temps établi à l'avance, sur la base de 35 heures par semaine. En cabinet de radiologie, les horaires sont réguliers, adaptés à ceux de la clientèle sur une base de 35 heures hebdomadaires.

Compétences

Rigueur et adaptabilité
Pour exercer ce métier, maîtrise technique, rigueur et précision sont requises. Les prescriptions des médecins doivent être suivies à la lettre, les dosages indiqués strictement respectés, les appareils réglés au millimètre près, selon les consignes de sécurité. Ce métier peut présenter des risques de radiation. C'est pourquoi le manipulateur respecte très précisément les protocoles techniques et les règles de radioprotection.
Capacités d'adaptation
Enfin, l'évolution constante des techniques requiert une grande faculté d'adaptation et de la curiosité scientifique, pour conduire des appareils sophistiqués et très complexes. Les progrès réalisés sur les techniques et les appareils imposent également un suivi permanent des connaissances et des formations professionnelles régulières.
Sens de l'écoute
Le manipulateur en électroradiologie médicale est en contact direct avec des patients de tous âges et de toute condition physique. L'attention et le respect de la personne sont primordiales, notamment dans les centres anticancéreux. Son sens de l'écoute, sa capacité à expliquer, à rassurer, mettre en confiance, la douceur de ses gestes font partie des qualités qui le font apprécier de ses patients.

Nature du travail

Une procédure bien définie
Le manipulateur en électroradiologie utilise, sous la responsabilité du médecin, différents types de matériels de radiologie médicale pour aider à poser un diagnostic ou pour traiter par radiothérapie (rayons X). Il prépare le matériel en vue des séances inscrites sur son emploi du temps et des examens prévus : radiographies, scanners, IRM (imageries par résonance magnétique), radiothérapie. Il vérifie qu'il a bien tous les produits et matériels annexes et contrôle le bon fonctionnement des appareils.
Images et traitement curatif
La procédure et le déroulement d'un examen radiologique doivent être respectés scrupuleusement. Ne plus bouger, ne plus respirer, respirer... Le manipulateur donne ces indications plusieurs fois par jour. Il met le patient dans la position requise en faisant en sorte de ne pas accentuer la douleur. Il veille à ce que celui-ci demeure immobile pendant le réglage des instruments.
Injections et radiographie
Quand l'endroit concerné est ciblé, il déclenche les appareils de radiologie. Pour réaliser certains actes, le manipulateur-radio effectue des injections ou passe une lotion sur les zônes concernées. En traitement radiothérapique, il se montre très attentif à son patient et aux réglage des appareils. Si une radiographie n'est pas satisfaisante à la lecture, le cliché est refait.

Formation pour accéder au métier

Pour exercer le métier de manipulateur en électroradiologie médicale, il faut être titulaire du diplôme d'État de manipulateur d'électroradiologie médicale ou du diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique. Ces diplômes se préparent en 3 ans après le bac. Ils s'obtiennent par la validation de 180 crédits européens et pourront, lorsque les établissements de formation auront conclu des accords avec les universités, conférer le grade de licence. • DE manipulateur d'électroradiologie médicale • DTS imagerie médicale et radiologie thérapeutique