Jobintree

militaire du rang (armée de terre)

Qu'il soit combattant ou qu'il exerce une fonction technique (hôtellerie, maintenance, transport, mécanique...) ou administrative (secrétariat, ressources humaines), le militaire du rang est avant tout soldat. Devant maîtriser les techniques du combat et l'utilisation du matériel, il dédie une grande partie de ses activités à l'entraînement. Très largement formé au sein de l'armée, il est âgé de 17 ans et demi minimum, possède au moins le niveau 3e ou un CAP et doit passer des épreuves de sélection. 14 000 militaires du rang sont recrutés tous les ans.

Cours d'Anglais à partir d'1€/jour 24h/24

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour militaire du rang (armée de terre) :

Vie professionnelle

Recrutements importants
L'armée de terre comprend 67 750 militaires du rang (60 223 engagés ou EVAT dont 11,5 % de femmes ayant accès à tous les métiers, 1083 volontaires ou VDAT et 6 444 engagés volontaires de la Légion étrangère ou EVELE). Elle recrute, tous les ans, 14 000 nouveaux soldats. Un certain nombre de postes sont prioritairement proposés à des jeunes en difficulté professionnelle.
Les EVAT
Les engagés volontaires de l'armée de terre (EVAT), âgés de 17 ans et demi ou moins de 29 ans à la date de signature du contrat, possèdent au minimum aucun diplôme et au maximum le bac. Les CAP et BEP sont appréciés pour les métiers techniques. Ils signent un premier contrat de 3 à 5 ans pouvant être suivi de contrats successifs jusqu'à 15, voire 22 ans de service.
Les VDAT
Les 1 083 volontaires de l'armée de terre (VDAT) ont entre 18 ans et moins de 26 ans à la date de signature de leur contrat et n'ont pas le niveau pour devenir EVAT. Ils signent un contrat d'un an, éventuellement renouvelable quatre fois. Leur année de  service est un premier contact qui leur permet de déterminer s'ils souhaitent s'engager pour une périosde assez longue. En effet, à partir du 10e mois, en fonction de leurs aptitudes et des besoins de leur régiment, leur contrat peut être transformé en contrat EVAT.
Reconversion
Près de 14 500 militaires réintègrent tous les ans, au terme de leur(s) contrat(s), la vie civile. Ils bénéficient d'aides à la reconversion de la part de l'armée.
Salaire du débutant
EVAT (engagé volontaire de l'armée de terre) : environ 1200 euros brut/mois + logé et nourri. VDAT (volontaire de l'armée de terre) : environ 700 euros brut/mois + logé et nourri.

Conditions de travail

Dans un régiment
Le militaire du rang est recruté sur contrat de 3 à 5 ans. Pendant cette période, il ne déménage pas, sauf s'il change de spécialité ou s'il passe sous-officier. Si pendant quatre mois (période initiale de formation militaire) il doit impérativement dormir à la caserne, il peut par la suite loger à l'extérieur.
En dehors de la caserne
Le militaire du rang doit être prêt à partir à tout moment. En France, il participe à de nombreuses manoeuvres. À l'étranger, il peut prendre part à des opérations extérieures (les OPEX) pendant des périodes de quatre à six mois. Tous les ans, ils sont ainsi 60 000 à partir pour rétablir ou maintenir la paix et la sécurité des populations.
Formation militaire et technique
Quel que soit son métier, le militaire du rang s'entraîne en permanence pour être physiquement et techniquement apte à combattre. Grâce à des entraînements ardus dits d' « aguerrissement », il développe ses résistances physique et mentale et apprend à maîtriser ses émotions. Il passe, en outre, un tiers de son temps à se former à un métier, à faire des stages et à passer des diplômes.

Compétences

Discipline et courage
En endossant l'uniforme, le militaire du rang s'engage à respecter sa mission et à servir son pays, éventuellement au péril de sa vie. Cela lui demande sens de l'honneur, courage et maîtrise de soi. Personnel d'exécution agissant sous les ordres d'un sous-officier, il doit avoir le respect de la discipline.
Solidarité et goût du sport
Dans l'armée, on cultive l'entraide et la fraternité. En opération extérieure, cet esprit d'équipe est indispensable à la réussite de la mission et à la sécurité du groupe : aucun soldat n'abandonnera l'un des siens sur le terrain. Pour être militaire, il est aussi primordial d'être sportif et en bonne condition physique.
Disponibilité et goût de l'aventure
Tout militaire, outre les entraînements, les manoeuvres et les permanences, peut partir du jour au lendemain en opération à l'étranger. Cuisinier à Kaboul ou aide-mécanicien en Côte d'Ivoire, radiotélégraphiste en Guyane ou conducteur de super poids lourd au Kosovo : c'est aussi cela être militaire. Des expériences qui lui permettent de découvrir le monde et d'autres cultures.

Nature du travail

Le combat
Les combattants de l'infanterie (grenadier-voltigeur...) et des blindés (pilote de char...) sont au contact de l'adversaire. Ceux de l'artillerie (tireur canon...), du génie (démineur, travaux publics...), de la logistique (conducteur de véhicule munitions...) et de l'aviation légère de l'armée de terre (contrôleur de sécurité aérienne...) facilitent le travail des combattants.
Maintenance et logistique
Le personnel de maintenance veille au bon état de marche des matériels de l'armée (aide-mécanicien, aide-artificier munitions...). Celui de la logistique approvisionne les soldats en vivres, carburants, munitions... (conducteur de poids lourd, citernier, magasinier...).
Renseignement et guerre électronique
Les opérateurs radiotélégraphiques font circuler les messages radios entre soldats, les opérateurs drone lancent des avions sans pilote équipés de caméras... : ces spécialistes permettent aux combattants d'échanger des informations en toute sécurité et de connaître les intentions des adversaires.
Administration-vie quotidienne
L'armée de terre emploie des personnels chargés de gérer, administrer, loger, soigner et nourrir l'ensemble de son personnel. Elle recrute donc aussi des agent-comptable, secrétaires, conducteurs BTP, cuisiniers, serveurs, coiffeurs, aide-soignant...

Formation pour accéder au métier

Quel que soit le niveau de départ des futurs militaires du rang, ils sont entièrement formés par l'armée après leur recrutement . Toutefois certaines compétences sont appréciés (CAP cuisine...) Pour être recruté, il faut se présenter dans l'un des 110 centres d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA). Après avoir rempli un dossier, le jeune est convoqué pour deux jours et demi de sélection (bilan médical, épreuves de sport, tests psychotechniques, entretien individuel). Puis, avec l'aide d'un recruteur-orienteur, il émet trois choix de métiers. Si sa candidature est retenue, il est recruté, en fonction des besoins de l'armée, sur l'un d'entre eux. Après avoir signé le contrat d'engagement, le candidat reçu est affecté dans un régiment où il suit une formation militaire de quatre mois suivie d'une formation au métier choisi. L'armée de terre s'engage, en effet, à apporter un métier à tous ses hommes du rang. La formation se déroule en trois temps : une formation initiale avec un module générale et un module spécialisé pour les tâches d'exécution et l'envoi en opération extérieure ou mission de courte durée, une formation dite élémentaire pour évoluer en grade et une formation dite de premier niveau nécessaire pour accéder aux fonctions d'encadrement. Elle encourage aussi tous ses militaires à gravir les échelons en passant des concours internes. De militaire du rang 1re classe, ils peuvent ensuite devenir caporal, puis caporal chef. Les meilleurs, en continuant à se former, peuvent devenir sous-officiers. C'est le cas d'un EVAT sur cinq.