Jobintree

orthophoniste

Jouer avec les mots pour guérir les maux de la voix, de la parole et du langage, telle est la mission de l'orthophoniste. Bégaiement, zozotement, dyslexie : l'orthophoniste est spécialisé dans les troubles de la communication écrite et orale. Son rôle consiste à dépister ces déficiences et à rééduquer les personnes concernées par des exercices et des jeux. Ce métier s'exerce aussi bien auprès des enfants que des adultes. La profession ne connaît pas le chômage.

Perdu en anglais ? Prenez des cours adaptés à votre métier !

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour orthophoniste :

Vie professionnelle

Un emploi assuré
Pour éviter une saturation du marché et garantir des débouchés aux jeunes diplômés, le nombre d'étudiants admis en orthophonie est limité (numerus clausus ). Si tous trouvent un emploi à l'issue de leur formation, ils doivent accepter une certaine mobilité pour changer éventuellement de région.
Ouvrir un cabinet
La plupart des jeunes orthophonistes s'installent seuls ou en collaboration avec d'autres professionnels du paramédical en cabinet. Les conditions d'exercice sont définies par une convention nationale.
Salarié du public ou du privé
14 % des 14 000 orthophonistes sont salariés dans le secteur public (services hospitaliers de pédiatrie, neurologie, rééducation fonctionnelle...) et dans le privé (instituts médico-pédagogiques, instituts pour enfants handicapés...).
Salaire du débutant
1500 euros brut par mois (dans la fonction publique hospitalière)

Conditions de travail

En libéral
Près de 80 % des orthophonistes exercent à titre libéral. Les horaires sont souvent lourds et s'adaptent aux disponibilités des parents et des enfants. En cabinet, il faut également assurer un certain nombre de tâches administratives et comptables.
Activité mixte
En tant que salarié, les horaires de travail sont plus réguliers. L'orthophoniste peut choisir une activité mixte : un temps partiel salarié dans un hôpital (ou une institution spécialisée) et une activité libérale en cabinet.
En collaboration
L'orthophoniste collabore avec de nombreux professionnels du secteur médical, paramédical ou social : médecin, ergothérapeute, orthoptiste, psychologue, éducateur spécialisé, assistante de service social, enseignants...

Compétences

Un bon équilibre personnel
Pour travailler avec des publics en difficulté, l'orthophoniste doit posséder une personnalité dynamique, un excellent sens des relations humaines, un bon équilibre personnel et des qualités telles que la patience et le sens de l'écoute.
Connaissances tous azimuts
Les techniques de rééducation utilisées nécessitent des connaissances dans des disciplines variées : grammaire, orthographe, psychologie, logique mathématique, phonétique, dessin, musique... La capacité à travailler avec des enfants et la créativité sont indispensables

Nature du travail

Rétablir la communication
L'orthophoniste est un spécialiste des troubles de la communication écrite et orale. Il dépiste et traite tous les problèmes liés à la parole, à la voix et au langage : retard pour parler, défaut de prononciation, bégaiement... mais aussi difficultés d'écriture, de calcul, perte de la parole (après un accident cérébral ou une opération). L'orthophoniste intervient auprès des enfants (80 % des patients), des adultes et des personnes malentendantes ou souffrant d'un handicap (trisomie, infirmité motrice cérébrale...).
Établir un bilan
Tout en intégrant la dimension psychologique, sociale, économique et culturelle des patients, il reçoit le patient, établit un diagnostic et lui propose un programme de rééducation. Il travaille toujours sur prescription médicale.
Un programme adapté
Lors des séances, l'orthophoniste utilise des exercices techniques et ludiques, adaptés à chaque patient. Ce professionnel de la santé rend ensuite compte des progrès réalisés par le patient au médecin prescripteur, à la famille, à l'enseignant de l'enfant...

Formation pour accéder au métier

Impossible de devenir orthophoniste sans obtenir le certificat de capacité d'orthophoniste. Il se prépare en 4 ans dans l'un des 16 centres de formation dépendant des facultés de médecine... mais n'est reconnu qu'au niveau bac + 2. Accès : bac + concours. La plupart des candidats suivent une préparation (en 1 an) avant de se présenter au concours.
Niveau bac + 2
• Certificat de capacité d'orthophoniste.