Jobintree

vendeur en animalerie

Le vendeur en animalerie accueille, informe et conseille le client. Il nourrit les animaux, se consacre à l'entretien des installations et participe aux tâches de gestion de son rayon. Les débouchés du métier s'accroissent. Ils sont à rechercher plutôt du côté de la grande distribution, spécialisée ou non.

Cours d'Anglais à partir d'1€/jour 24h/24

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour vendeur en animalerie :

Vie professionnelle

Un secteur en plein essor
En France, on compte environ 20 000 vendeurs et 6 000 responsables. Les débouchés sont plutôt à rechercher du côté de la grande distribution spécialisée, notamment des chaînes de magasins d'animalerie ou de jardinerie. Le secteur se développerait selon les professionnels au rythme de 3 à 5% par an, en terme de chiffre d'affaires, depuis une quinzaine d'années. Le nombre de points de vente est en constante augmentation. Les débouchés sont donc plutôt à la hausse.
Évolution de carrière
Le vendeur animalier est la plupart du temps salarié. Après quelques années, il peut devenir chef de rayon, professionnel qui gère intégralement son secteur comme une petite entreprise et anime son équipe. Par la suite, les meilleurs peuvent espérer devenir directeurs de magasin. Un vendeur chevronné peut aussi décider de monter sa propre affaire.
Salaire du débutant
1220 euros brut au minimum.

Conditions de travail

Spécialisé ou polyvalent
Son environnement de travail est fait de cris d'oiseaux, de miaulements, d'odeurs de litières... Dans un grand magasin, il peut être attaché à un rayon spécialisé : les chiots, les poissons, les chatons, les oiseaux, les rongeurs, les tortues, les serpents... Ou il peut être plus polyvalent et passer d'un rayon à l'autre. Il peut aussi travailler chez un importateur d'espèces tropicales.
Des chaînes de magasins
Le vendeur-conseil exerce dans des animaleries qui sont de moins en moins des petits commerces indépendants, mais plutôt des rayons spécialisés d'une jardinerie, d'un magasin de bricolage, voire d'un hypermarché ou d'un grand magasin spécialisé, souvent membre d'une chaîne.
Un métier exigeant
C'est un métier exigeant, car les horaires sont contraignants : le soin des animaux ne s'arrête ni les week-ends ni quand le magasin est fermé. Le magasin n'est d'ailleurs pas souvent fermé. Il accueille ses clients tous les samedis, voire les dimanches et même les jours fériés, pour certaines enseignes.

Compétences

Connaissances approfondies
Un chinchilla a perdu du poids Un poisson rouge déprime Pas de souci ! Passionné par les animaux, le vendeur animalier est observateur et possède une excellente connaissance des espèces animales (morphologie, alimentation, comportements, dressage), car il faut qu'il puisse déceler les signes de mauvaise santé et appeler un vétérinaire si nécessaire.
Des notions de gestion
Dynamique, il a le sens des relations et du commerce. Il s'intéresse au marché de l'animalerie et se tient au courant des tendances et de la demande. Il doit avoir des notions de gestion, surtout s'il envisage de devenir chef de rayon ou, pourquoi pas, à terme, de se mettre à son compte en ouvrant sa propre boutique.
Polyvalence et mobilité
Il doit être polyvalent et s'intéresser à tous les animaux et pas seulement aux poissons rouges ! Il peut être amené à changer de rayon ou à exercer dans une petite boutique où il s'occupera de plusieurs espèces voire de tous les animaux.

Nature du travail

Informer et conseiller
Comme tout vendeur, ce professionnel est chargé de l'accueil, de l'information et du conseil au client qui se présente dans son magasin. Son champ d'action concerne aussi bien la vente d'un animal de compagnie que celui des accessoires (cages, laisses, jouets...) ou encore de l'alimentation animale.
Veiller sur les animaux
Le vendeur-conseil en animalerie consacre une grande partie de son temps à l'entretien des litières, des cages et des aquariums. Il distribue la nourriture. Il doit s'assurer de la bonne santé des animaux, sans se substituer cependant au vétérinaire. Gestionnaire, il doit vérifier les stocks, parfois prendre en charge une partie des commandes, contrôler la réception et participer aux inventaires. Il est en relation avec la clientèle et avec les fournisseurs.
Des tâches administratives
Mais ses activités ne s'arrêtent pas là. Il faut aussi approvisionner les rayonnages, étiqueter les produits, mettre en place les campagnes publicitaires et promotionnelles. Enfin, il assume certaines tâches administratives comme le suivi du chiffre d'affaires ou l'établissement des documents nécessaires à la vente, par exemple.

Formation pour accéder au métier

Après la 3e , il faut préparer en 3 ans un bac professionnel technicien conseil vente en animalerie ou  conduite et gestion de l'élevage canin et félin On recherche des professionnels qui sont bien sûr diplômés, et de préférence détenteurs du certificat de capacité professionnelle espèces domestiques. En effet, une enseigne ne peut vendre des animaux qu'à la condition d'avoir parmi ses personnels un titulaire de cette autorisation administrative.