Jobintree

économiste de la construction
technicien études de prix,  ingénieur études de prix,  métreur

Les économistes de la construction sont chargés de déterminer, au plus juste, le prix de revient d'une construction. Dans une entreprise du BTP ou au sein d'un cabinet spécialisé, ils fixent le coût des matériaux et de la main-d'oeuvre nécessaires au chantier, établissent un devis et suivent l'affaire tout au long des travaux. Les entreprises s'arrachent ces spécialistes des prix serrés, titulaires d'un diplôme à bac+2 ou 3, voire d'un bac+5, et particulièrement recherchés sur le marché du travail.

Cours d'Anglais à partir d'1€/jour 24h/24



.

Offres d'emploi

Retrouvez les offres d'emploi pour économiste de la construction :

Vie professionnelle

Pénurie d'économistes
Les entreprises du BTP et les cabinets spécialisés indépendants s'arrachent les économistes de la construction, ces spécialistes des prix serrés qui se font particulièrement rares. L'UNTEC (Union nationale des économistes de la construction), estime, par exemple, à plus d'un millier les besoins actuels en cabinet de ces professionnels.
Région parisienne
En raison de l'augmentation constante des constructions, 45% de l'activité des économistes de la construction se concentre dans la région Île-de-France. À elle seule, elle comprend 330 cabinets faisant travailler 1 300 économistes de la construction.
Formation en interne
Devant le manque d'économistes formés, les entreprises recrutent d'autres diplômés à bac + 2 du secteur du BTP, comme ceux du DUT génie civil, auxquels elles apportent le savoir-faire en terme de chiffrage et la rigueur indispensable à l'exercice de ce métier.
Secteur public
Il est possible de décrocher un poste dans le secteur public, au sein d'une collectivité territoriale, d'une préfecture ou d'un ministère. Dans ce cas, le candidat doit réussir un concours accessible sous certaines conditions (niveau de formation, notamment).
Salaire du débutant
De 1650 à 2000 euros brut/mois.

Conditions de travail

Dans une entreprise du BTP
Dans le cadre des appels d'offres, les entreprises du BTP tentent de chiffrer au plus juste les affaires sur lesquelles elles se positionnent. Au sein de leur service études de prix, elles font travailler des économistes qui prennent souvent le nom de technicien études de prix ou d'ingénieur études de prix, selon l'étendue des tâches.
En cabinet spécialisé
Les entreprises du BTP qui souhaitent répondre à des appels d'offres et qui ne possèdent pas de services études de prix font appel à un cabinet spécialisé qui s'en charge. Ces cabinets recrutent des économistes de la construction. Ceux-ci peuvent également travailler pour des architectes qui désirent savoir si leur projet est viable. La concurrence est vive et les projets se succèdent rapidement.
Dans les PME
Les petites et moyennes entreprises du bâtiment recrutent parfois des économistes de la construction. Mais la fonction y prend souvent une dimension commerciale. L'économiste participe à des réunions avec les clients, recherche de nouveaux chantiers...

Compétences

Polyvalent et adaptable
L'économiste intervient dans toutes les phases de la construction, du projet à la réalisation du bâtiment, en passant par la programmation et la conception. Il doit savoir s'adapter aux nouvelles techniques du bâtiment pour faire face à toutes les situations et à toutes les exigences.
Compétences multiples
Fin connaisseur des matériaux, rigoureux et soucieux du détail technique, l'économiste maîtrise aussi la législation et la réglementation de la construction. Les logiciels lui permettent d'établir les métrés, de réaliser les études de prix et d'exercer le contrôle financier du chantier.
Aptitudes au dialogue
L'économiste est en relation constante avec de nombreux interlocuteurs : les fournisseurs, les clients, les entrepreneurs, les chefs de chantier et conducteurs de travaux. Il doit donc incontestablement faire preuve de qualités relationnelles et commerciales.

Nature du travail

Études préliminaires
Afin de bien comprendre les besoins du client, il examine de près le dossier : les plans, les pièces décrivant l'ouvrage, les notes administratives et techniques... Et, à la moindre imprécision, il demande des éclaircissements. De plus en plus, il est amené à proposer des variantes techniques, moins coûteuses.
Établissement de devis
Il définit ensuite la quantité de matériaux et le matériel nécessaires (gros oeuvre, couverture, menuiserie, revêtement de sol, plafond, plâtrerie...). Il en calcule le coût ainsi que celui de la main-d'oeuvre. Il consulte alors les fournisseurs, compare les prix, parfois les négocie. Il établit enfin des devis.
Suivi du chantier
S'il remporte l'affaire, l'économiste de la construction suit le déroulement des travaux de A à Z : la préparation en matériaux et matériel, l'établissement et la vérification du planning de réalisation, l'actualisation des prix, le respect des délais.

Formation pour accéder au métier

Le premier diplôme en économie de la construction est le bac pro technicien du bâtiment, études et économie. • Le BTS études et économie de la construction est accessible en priorité aux titulaires d'un bac STI2D (développement durable)  ou d'un bac pro technicien du bâtiment : études et économie. • Le DUT génie civil est accessible essentiellement avec un bac S ou STI2D (développement durable). • Les titulaires d'un diplôme de niveau bac + 2 peuvent se perfectionner en 1 an en préparant une licence pro génie civil et construction, option économie de la construction, à l'université (Lyon 1, Marne-la-Vallée et Bordeaux 1) ; économie de la construction dans le cadre européen à l'École du bâtiment et des travaux publics de Vincennes ; métiers de la construction à Valenciennes. • Quant aux universités de Lyon 1 et 3, elles proposent un diplôme de niveau bac + 5, le master professionnel du domaine de l'économie de la construction, en 2 ans après une licence génie civil.