Accueil Fiches Métiersverrier au chalumeau
souffleur de verre au chalumeau
Fiche Métier :

Verrier au chalumeau
souffleur de verre au chalumeau

Il étire, file, souffle, tord... toujours le même matériau, plus ou moins transformé : le verre. À la pointe de son chalumeau, ce professionnel transforme en un tour de main des tubes ou des baguettes de verre en vase, en lampe, en écran ou en paire de lunettes. Le verrier au chalumeau est rarement artisan dans la verrerie décorative. On le trouve surtout dans la verrerie technique, qui fabrique, par exemple, des enseignes, du matériel optique ou de laboratoire.

Vie professionnelle

La verrerie technique d'abord
90 % des verriers exercent dans le secteur de la verrerie technique, destinée à la publicité, la chimie, la physique, la biologie, l'électronique et l'électrotechnique. Seulement 10 % d'entre eux travaillent dans la verrerie décorative en tant qu'artisans. Certains peuvent travailler pour des laboratoires scientifiques qui utilisent des appareils complexes en verre. Cependant, ce type d'activité tend à diminuer avec l'introduction de la simulation informatique des essais.
Suivant les aléas du marché
Le marché de l'emploi est très lié à l'économie. Dans le domaine publicitaire notamment, le volume des commandes suit le rythme de la croissance. Le secteur subit aussi la concurrence des pays dont les coûts de main-d'oeuvre sont très faibles. Cependant, on constate un équilibre entre le nombre de jeunes formés et les besoins en personnel.
Vers plus de responsabilités
Avec quelques années d'expérience, le verrier peut accéder à l'encadrement d'une équipe et participer à la conception de produits, à la recherche et à la mise en oeuvre de nouvelles méthodes de fabrication. Par ailleurs, une formation complémentaire en gestion peut lui permettre de s'installer à son compte.
Salaire du débutant
A partir du Smic

Conditions de travail

Artisan ou salarié
Seul ou en petite équipe, le verrier travaille dans un atelier. S'il n'est pas artisan, il est souvent employé dans des structures de moins de 20 salariés, parfois dans les services spécialisés d'entreprises plus importantes ou dans des laboratoires scientifiques (CNRS, laboratoires des universités...). Côté implantation, les verriers peuvent trouver des emplois sur tout le territoire.
Se protéger des risques
La pâte de verre en fusion se manipule avec des outils à main et les risques de se couper et de se brûler sont réels. Le chalumeau nécessite par ailleurs le port de lunettes de protection qui évitent d'être ébloui par la flamme du chalumeau.

Compétences

Habileté manuelle et rigueur
Chaque étape du travail demande une grande habileté manuelle, de la rigueur et de la méthode. Dextérité et savoir-faire sont indispensables, car le moindre faux mouvement peut entraîner de graves brûlures.
Des connaissances techniques
Côté technique, il faut connaître les différents types de verre (coût, propriétés techniques, difficultés de manipulation), les associations de couleurs possibles...
Un sens artistique
Même si le verrier au chalumeau n'est pas un artiste, il doit aussi posséder le sens de l'observation, une bonne appréciation des couleurs et des volumes et un goût certain pour le dessin d'art.

Nature du travail

Chauffer pour créer
Qu'il réalise un thermomètre médical ou une enseigne lumineuse, le verrier au chalumeau travaille toujours à partir de tubes de verre ou de baguettes de différents diamètres. Il les fait chauffer à la flamme du chalumeau, en les tournant à la main d'un geste régulier. Une fois le verre devenu malléable, il l'étire, le tord, le file ou le souffle. Pour obtenir des bulles ou des renflements, il souffle doucement dans un tuyau en caoutchouc souple qu'il a fixé au tube de verre. Si les tubes qu'il travaille sont trop gros pour être tournés à la main, il utilise un tour.
Pas seulement transformer
Le métier ne se réduit pas à la transformation du verre. Par exemple, la fabrication d'une enseigne lumineuse comprend, en plus du façonnage du verre, la réalisation de l'équipement électrique des néons, leur mise sous vide, leur remplissage par un mélange de gaz et de poudres colorantes, ainsi que le câblage de l'enseigne et son installation chez le client. De plus, le métier évolue, et le verrier est amené à travailler des matériaux nouveaux comme le Pyrex, le quartz ou des associations verre-métaux utilisées dans l'électronique.

Formation pour accéder au métier

Seuls 3 diplômes peuvent mener au métier de verrier au chalumeau.
Niveau CAP
• CAP arts et techniques du verre, option verrier au chalumeau;métiers de l'enseigne et de la signalétique.
Niveau bac
• Bac pro artisanat et métiers d'art, options métiers de l'enseigne et de la signalétique; verrerie scientifique et technique.